Euro 7: voici les principales nouveautés

Lutte contre les particules fines

Euro 7: voici les principales nouveautés

10 novembre 2022 agvs-upsa.ch – Moins de particules fines et de microplastiques au lieu de nouvelles réglementations sur les polluants: C'est ce qu'a décidé entre autres, la Commission européenne dans le cadre des normes d’émissions applicables aux voitures neuves à partir de 2025.  

artikelbild.jpg
A l'avenir, les voitures électriques devront elles aussi respecter de plus en plus de normes d'émission. Photo: Shutterstock

mfi. Dans 23 ans, seules les voitures au bilan carbone neutre pourront être immatriculées dans l’UE. Outre les gaz d’échappement, la nouvelle norme antipollution Euro 7, qui doit entrer en vigueur dès 2025, vise principalement les émissions de particules fines et de microplastiques. La principale innovation de la nouvelle réglementation sur les émissions vise à introduire, outre les gaz d’échappement, des prescriptions relatives aux émissions des freins et des pneus. D’autant plus que les voitures électriques sont en plein essor et que les pneus et les freins sont en passe de devenir «les principales sources d’émissions de particules», comme l’a déclaré la Commission européenne jeudi matin à Bruxelles. À l’avenir, les constructeurs de véhicules électriques devront également rendre compte de la durée de vie des batteries d’entraînement. L’objectif déclaré de la Commission est ainsi de «renforcer la confiance des consommateurs dans les véhicules électriques».

La définition des valeurs limites d’oxyde d’azote pour les voitures et les monospaces n’est toutefois que partiellement inférieure à celle de la norme antipollution Euro 6 en vigueur depuis 2015. Pour les véhicules équipés d’un moteur diesel, la valeur limite des émissions d’oxyde d’azote passera de 80 à 60 milligrammes par kilomètre, tandis que celle des véhicules essence reste fixée à 60 milligrammes. Les valeurs limites d’émission devront également être testées dans des conditions proches de la réalité. Cela signifie concrètement que certaines valeurs limites ne doivent pas être dépassées à des températures allant jusqu’à 45 degrés Celsius. Cela est d’autant plus remarquable que, jusqu’à présent, la norme en vigueur ne permet pas de dépasser cette limite à «seulement» 38 degrés. 

La Commission européenne a l’intention d’abaisser encore davantage les valeurs limites valables pour les camions et les bus. En outre, il est prévu de réglementer d’ici sept ans les gaz qui ne sont pas encore pris en compte. Il s’agit, par exemple, de limites pour l’ammoniac dans les voitures de tourisme, pour le formaldéhyde, ainsi que de valeurs maximales pour le protoxyde d’azote des camions.

Avec le «Pacte vert pour l’Europe», la Commission européenne a présenté une nouvelle stratégie de croissance qui, selon elle, «promouvra la transition vers une économie européenne neutre sur le plan climatique, efficace dans l’utilisation des ressources, compétitive et exempte d’émissions». Afin d’accélérer la transition vers une mobilité durable, les moyens de transport doivent être nettement plus respectueux de l’environnement, en particulier dans les villes. À cette fin, la Commission avait lancé des travaux préparatoires en vue de soutenir l’évaluation et la révision éventuelle des normes d’émissions Euro 6/VI actuelles pour les voitures de tourisme, les véhicules utilitaires légers, les camions et les bus.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

12 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires