Le Garasch 106 charmé par la fée électricité

Quelle infrastructure de recharge?

Le Garasch 106 charmé par la fée électricité

23 aprile 2021 agvs-upsa.ch – Le Garasch 106 à Ennetbürgen (NW) a franchi le pas de l’électromobilité. Son personnel a reçu une ­formation ad hoc et un système de recharge adapté a été installé. Coup d’œil sur les efforts d’une entreprise pour ­accompagner le changement, mais aussi pour le façonner en fonction de ses propres besoins. 

garasch_artikelbild.jpg
Stefan Odermatt recharge un ­véhicule au «Chargerstrom Connected 2» sur le parking de son entreprise, le Garasch 106 AG. Photos: médias de l’UPSA

mig. Comment réussit-on le grand saut dans l’électromobilité? C’est sur cette question qu’a planché Stefan Odermatt, le directeur du Garasch 106. «Nous nous sommes décidés à emprunter cette voie aussi parce qu’elle est encouragée par la politique», explique-t-il. Son garage Fiat, sis à Ennetbürgen au pied du Bürgenstock, joue ainsi un rôle de précurseur dans le canton de Nidwald. Parmi sa clientèle rurale, Stefan Odermatt perçoit aussi bien une forme de réticence qu’une prise de conscience toujours plus forte. D’après ses observations, si les gens s’intéressent de plus en plus aux moteurs neutres en CO2, c’est entre autres grâce à l’écho qu’ils rencontrent dans les médias. «Nous invitons nos clients à faire des tours d’essai et recueillons des réactions tout à fait positives. Les voitures électriques aussi suscitent des émotions.»

Pour les uns, opter pour un véhicule électrique est un choix «tendance», tandis que d’autres possèdent déjà un panneau solaire sur le toit de leur maison et, par égard pour le climat, voudraient aussi renoncer au moteur à combustion. Le Garasch 106 s’est converti à l’électricité l’an dernier. Son personnel a été formé à l’e-mobilité dans le cadre de l’offre de formation toutes marques du concept «eGarage» de Hostettler Autotechnik AG. «Tous nos collaborateurs ont passé la certification sur la haute tension. Nous pouvons poursuivre une stratégie multimarque», se réjouit Stefan Odermatt. Le fait qu’avec la Fiat 500 la nPrima, Fiat ait commercialisé un modèle entièrement électrique en 2020 a également contribué à ce pas décisif. «Cela nous a confortés dans notre décision», relève le garagiste, qui est aussi membre de l’UPSA.

Début février, le garage s’est doté de l’infrastructure de recharge adéquate en optant pour le «Chargerstrom Connected 2» de CTEK, qui se fixe à une paroi au moyen de quatre vis seulement. Il est également possible de l’arrimer à un poteau de 60 mm d’épaisseur. Un support peut être commandé pour le montage de deux bornes placées dos à dos, une configuration qui offre quatre sorties de recharge. En Suisse, l’installation de recharge du fabricant suédois CTEK est distribuée par Südo AG. Son directeur, Georg Huber, cite deux améliorations essentielles de ce modèle par rapport au précédent: «Après une coupure de courant, le Chargerstrom Connected 2 se remet en marche de lui-même et continue de charger. De plus, le disjoncteur différentiel intégré se remet tout seul en position en cas de défaut électrique, on n’a donc plus besoin de le faire à la main.» Outre ce disjoncteur, la wallbox est équipée d’un détecteur de courant continu de fuite et d’un compteur d’énergie. La solution d’équilibrage de charge NanoGrid empêche quant à elle le fusible principal de sauter. La performance de l’appareil de recharge s’adapte automatiquement à la capacité du fusible principal.

 
Georg Huber et son équipe se sont d’abord rendus à Ennetbürgen pour un entretien de conseil, puis ils ont fait la démonstration du produit sur place. «Depuis deux bonnes années, les garagistes s’intéressent davantage aux bornes de recharge. On observe une prise de conscience en faveur de l’environnement, car on réalise que les ressources en pétrole ne sont pas illimitées et doivent être utilisées avec parcimonie», note Georg Huber. Le  Garasch 106 a acquis trois variantes du «Chargerstrom Connected 2»: les deux premières, dotées d’une puissance de 22 kW, se trouvent au sein de l’atelier et sur le parking extérieur, et la troisième, dégageant une puissance de 3,6 kW, est située dans le showroom. «Elle sert à montrer à la clientèle comment le processus de recharge fonctionne», explique Stefan Odermatt. La Fiat 500 électrique peut être alimentée par du courant alternatif jusqu’à 11 kW, et elle se recharge entièrement en quatre à cinq heures.

Le garagiste salue la facilité d’installation et d’utilisation de la borne et la qualité des conseils de Südo AG. «Nous avons même reçu une formation pour l’application.» Pour pouvoir contrôler la performance de charge et l’administration via l’application gratuite ou le logiciel payant, la borne de recharge est reliée à Internet avec un câble Ethernet. À ce moment-là au plus tard, le logiciel est aussi activé pour le «Charge Portal» géré par CTEK. Contre paiement d’un montant annuel raisonnable à deux chiffres, la borne de recharge peut être surveillée et vérifiée, et un programme de décompte est à disposition.

En ce qui concerne la borne située sur le parking du Garasch 106, le câble Ethernet et les lignes d’alimentation électrique ont été placés à l’intérieur du conduit du poteau pour des raisons de commodité et de protection. Pour l’instant, elle est à disposition de la clientèle du concessionnaire Fiat. Stefan Odermatt n’a pas encore décidé s’il la mettra à disposition de tout un chacun, et donc aussi des nombreux touristes de la région. Georg Huber note que cela ne poserait aucun problème: «Le fait que l’appareil soit équipé d’une identification RFID permet de le raccorder à tout moment à un réseau public. Seule la nouvelle adresse doit être saisie dans le logiciel pour la connexion.»

Dans l’univers des systèmes de recharge, l’évolution est loin d’être terminée. Ces prochaines années, CTEK commercialisera des bornes à courant continu et des bornes de recharge rapide de 50 à 180 kW. Un chargeur portatif d’une puissance de 11 kW, qui permet de recharger rapidement son véhicule électrique à la maison et en déplacement, est en vente depuis la mi-février. De son côté, le Garasch 106 AG s’est mis en position pour faire davantage qu’accompagner le changement.
 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

5 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires