Les experts font table rase des idées reçues

Véhicule électrique d’occasion

Les experts font table rase des idées reçues


14. avril agvs-upsa.ch - Chaque jour, de nouvelles annonces pour des voitures électriques sont publiées sur les bourses de véhicules en ligne. Mais comment une voiture électrique d’occasion est-elle évaluée par les spécialistes et à quoi les clients doivent-ils faire attention lors de l’achat ? Deux experts vous renseignent. 

artikelbildrestwert.jpg
Les véhicules électriques d’occasion sont de plus en plus demandés en période de ruptures de livraison et d’arrêt des commandes de voitures neuves. Photo: VW

mfi. Mais quelle est la valeur résiduelle des voitures électriques qui ne sont plus toutes neuves ? Cela dépend de nombreux facteurs différents. Auto-i-dat est une entreprise qui s’occupe au quotidien de valeurs résiduelles et d’évaluations de véhicules. Elle examine les voitures et est ensuite en mesure de déterminer les valeurs résiduelles et les évolutions du marché sur la base des facteurs les plus divers. Son credo est : «Des données sur les véhicules comme base décisionnelle». 

Lorsqu’on lui demande quels sont précisément les facteurs qui entrent en ligne de compte dans l’évaluation des véhicules, René Mitteregger, spécialiste des données chez Auto-i-dat, répond en souriant: «Les facteurs spécifiques sont notre secret commercial, bien sûr». Mais la base d’évaluation est toujours la même, poursuit-il :«Nous rassemblons des informations issues du marché et de l’Office fédéral des routes (OFROU) puis évaluons les véhicules notamment en nous fondant sur celles-ci». Une vingtaine de facteurs différents sont pris en compte dans l’évaluation globale, ainsi que le nombre de véhicules actuellement en vente sur le marché et la rapidité avec laquelle ils sont mis en circulation et retirés de la circulation.

Beaucoup de gens craignent qu’avec une voiture électrique la batterie perde énormément de puissance après quelques mois, voire quelques années, et qu’elle doive ensuite être remplacée à grands frais. Cette crainte est-elle justifiée ? «Non, c’est une idée reçue», assure René Mitteregger. Le spécialiste des données illustre cela à l’aide d’un modèle de calcul: «Pour les batteries au lithium, la durée de vie moyenne affichée est d’environ 3000 cycles complets de charge. Avec une autonomie d’environ 300 kilomètres par cycle de charge, cela représenterait plus de 900 000 kilomètres jusqu’à ce que la batterie ne soit effectivement plus assez performante, voire qu’elle soit vraiment défectueuse». Une performance kilométrique aussi élevée est plutôt exceptionnelle, même pour les voitures équipées d’un moteur à combustion.

Markus Peter, responsable Technique et Environnement à l’UPSA, est tout aussi optimiste en ce qui concerne la durée de vie et la valeur résiduelle des véhicules électriques: «Les constructeurs de voitures électriques font des promesses et offrent des garanties généreuses sur la durée de vie des batteries de propulsion». Divers tests pratiques effectués sur des voitures électriques ont montré, indique-t-il, que la réduction de la capacité utile des batteries à près de 70 % n’intervient généralement qu’au bout d’environ 200 000 kilomètres ou d’une dizaine d’années.

Même si la valeur résiduelle individuelle d’un véhicule électrique d’occasion est parfois difficile à déterminer même pour des spécialistes, les deux experts sont unanimes : les garagistes n’ont aucun souci à se faire dans le domaine de la vente de véhicules électriques d’occasion.

Vous en saurez plus en lisant le prochain numéro d'AUTOINSIDE !
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

8 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires