VW change de cap

Power Day et bilan annuel

VW change de cap

16 mars 2021 agvs-upsa.ch – VW ne perd pas de temps: après avoir présenté des informations sur la stratégie électrique du groupe lors du «Power Day», le constructeur a enchaîné avec sa conférence de presse annuelle.
 
diess_artikel_1.jpg
Le patron de VW, Herbert Diess. Source: VW

pd/jas. Lors de ce premier «Power Day», le patron de VW, Herbert Diess, a dévoilé la feuille de route technologique de son groupe dans les domaines des batteries et de la recharge jusqu’en 2030. Elle a pour objectif de réduire significativement la complexité et le coût des batteries, afin de rendre la mobilité électrique plus abordable. Le groupe VW ambitionne une réduction du coût des batteries pouvant atteindre 50 % grâce à des cellules unifiées et à des synergies. Dans le même temps, il veut couvrir ses besoins en cellules de batterie au-delà de 2025. Rien qu’en Europe, il compte donc ouvrir six «gigafactories» de batteries d’une capacité totale de 240 gigawattheures d’ici la fin de la décennie.

«La mobilité électrique est devenue notre activité principale. Nous intégrons désormais systématiquement d’autres maillons de la chaîne de création de valeur. Nous sécurisons à long terme notre position de leader dans la course à la meilleure batterie et à la meilleure expérience client à l’heure de la mobilité zéro émission», a déclaré Herbert Diess, président du directoire du groupe VW. La responsabilité de la feuille de route technologique pour toutes les marques est confiée à Volkswagen Group Components, sous la direction de Thomas Schmall. Celui-ci souhaite réduire le coût et la complexité des batteries, tout en augmentant leur autonomie et leurs performances. «L’e-mobilité deviendra ainsi définitivement abordable et s’établira en tant que principale technologie de propulsion», a expliqué le directeur technique. Mais VW compte aussi développer énergiquement le réseau public mondial de recharge rapide. Avec des partenaires, le groupe veut quintupler le nombre de bornes de recharge rapide du réseau européen et le porter à 18 000 d’ici 2025. À cet effet, l’entreprise a mis en place des coopérations avec les fournisseurs d’énergie BP (Royaume-Uni), Iberdrola (Espagne) et Enel (Italie) en Europe.
 
batterien_artikel_1.jpgScreenshot: VW

VW ambitionne d’intégrer à l’avenir la voiture électrique dans les systèmes énergétiques des particuliers, des entreprises et des pouvoirs publics. L’électricité renouvelable produite par les panneaux solaires pourra ainsi être stockée dans le véhicule et, au besoin, réinjectée dans le réseau domestique. De cette façon, les clients seront moins dépendants du réseau électrique public et réduiront en outre leurs frais et leurs émissions de CO2. À partir de 2022, cette technologie sera soutenue par des modèles basés sur la plate-forme électrique modulaire MEB de VW. Les projets du groupe automobile allemand dévoilés lors du premier «Power Day» s’inspirent du pionnier américain de la voiture électrique, Tesla. Lors de la conférence de presse annuelle d’aujourd’hui, le patron de VW, Herbert Diess, n’a laissé aucun doute quant à la détermination de son groupe à passer du statut de constructeur automobile à celui de prestataire de mobilité individuelle à l’ère de l’électrique et du 100 % connecté. «Nous unissons les forces de nos marques afin de hâter le développement des technologies d’avenir et de les rendre accessibles au plus grand nombre. Notre bon résultat durant l’année de crise 2020 nous donne le souffle nécessaire pour accélérer notre transformation.»
 
laden_artikel_1.jpgScreenshot VW.

Le groupe VW poursuivra donc systématiquement le développement de sa stratégie de plate-forme. À l’avenir, les véhicules et les services de toutes les marques du groupe reposeront sur des bases techniques largement uniformisées. La nouvelle feuille de route du groupe en matière de plate-forme s’articule autour de quatre axes: matériel, logiciels, batterie et recharge, ainsi que services de mobilité. Le groupe VW entend ainsi réduire la complexité, réaliser des économies d’échelle et exploiter les synergies entre ses marques, en vue d’accélérer la transformation entamée. Herbert Diess a déclaré: «L’électrification et la numérisation révolutionnent l’automobile. Les économies d’échelle sont absolument déterminantes pour ces deux enjeux. Grâce à notre feuille de route en matière de plate-forme, nous exploiterons encore mieux le plein potentiel de notre groupe.» 

Outre les déclarations du patron de VW et l’annonce de la sortie, à l’échelle du groupe, de 27 nouveaux modèles basés sur la MEB électrique d’ici 2022, les propos du patron d’Audi, Markus Duesmann, ont retenu l’attention. Il a clairement indiqué que les projets de l’UE pour une norme antipollution Euro 7 encore plus stricte constituent un énorme défi technique sans pour autant offrir de réel bénéfice pour l’environnement. «Les restrictions pour le moteur à combustion sont considérables», a expliqué Markus Duesmann. «Nous n’en développerons pas de nouveau, mais adapterons nos moteurs à combustion existants aux nouvelles directives en matière d’émissions.» Ce faisant, il a de facto annoncé la fin des moteurs essence et diesel chez Audi, qui entend proposer 20 modèles électriques dans cinq ans.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

3 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires