«VW proposera encore des modèles thermiques pendant longtemps»

23 juin 2020 upsa-agvs.ch – Ralf Brandstätter, le patron désigné de la marque VW, relativise la stratégie de Herbert Diess, le CEO du groupe, visant à soumettre toute l’activité à l’électromobilité. Voici les détails.

20200623_vw_elektrokurs_text.jpg
Ralf Brandstätter. Source: Volkswagen

cst. Il y a environ deux ans, le groupe Volkswagen avait annoncé son intention d’abandonner la technologie des moteurs à combustion. D’après ses plans, la dernière génération de voitures essence et diesel sera lancée en 2026. Depuis, le constructeur de Wolfsbourg travaille sur l’électromobilité de manière résolue et engagée comme aucun de ses concurrents. VW s’est fixée pour objectif de soumettre toute son activité à l’électromobilité et de combler son retard par rapport à Tesla, le pionnier américain de la voiture électrique. Le CEO de VW, Herbert Diess, ne manque pas une occasion de promouvoir la réorientation de son groupe.
 
C’est dans ce contexte que Ralf Brandstätter, le patron désigné de la marque VW, vient de relativiser l’abandon annoncé de la technologie du moteur à combustion. Dans une interview accordée à Auto Motor Sport, il a laissé entendre que VW proposerait encore des modèles thermiques pendant longtemps. «Nous avons toujours dit qu’à long terme, notre gamme comporterait diverses formes de propulsion qui feraient toutes jeu égal», a affirmé M. Brandstätter au magazine automobile allemand. Chez VW, chaque client peut décider par lui-même de la technologie qui répond le mieux à ses besoins de mobilité. Les «véhicules à propulsion conventionnelle dont nous continuerons d’améliorer le niveau d’émissions, y compris en les réduisant à l’aide de la technologie hybride» en faisaient partie. Les déclarations de M. Brandstätter contredisent celles de Herbert Diess.
 
En guise de réaction à l’interview, le groupe VW a indiqué qu’il poursuivrait d’arrache-pied la stratégie 2025+ et l’offensive électrique qui en découle et que Ralf Brandstätter soutient sans réserve la stratégie adoptée par Herbert Diess. D’après plusieurs médias allemands, une lutte de pouvoir ferait toutefois rage au sein du groupe VW autour de la stratégie électrique. La perte partielle de pouvoir qu’a subie M. Diess en aurait été une des conséquences. Les différents points de vue des dirigeants de VW et de ses concessionnaires joueront aussi un rôle dans ce débat. D’après Auto Motor Sport, en coulisses, les distributeurs se seraient opposés à la focalisation massive sur les voitures électriques et la suppression des modèles thermiques. À titre d’exemple, les concessionnaires se sont déchaînés lorsque VW a voulu radier de sa gamme les variantes thermiques de la petite Up! et de la Passat, le best-seller de catégorie moyenne, tant et si bien que les deux modèles continuent d’être proposés aux clients. Le Touareg, le SUV de luxe de la marque VW, reste lui aussi présent au sein de la gamme à la demande expresse des distributeurs. Le véhicule devrait être continuer d’être fabriqué jusqu’en 2027. Cette décision repose également sur des considérations économiques, puisque le constructeur gagne jusqu’à 25 000 euros par exemplaire vendu... de l’argent dont le groupe a besoin pour développer ses voitures électriques.
 
Reste à savoir si les changements qui devraient survenir à la tête de VW le 1er juillet affecteront le chemin du tout électrique sur lequel la marque s’est engagée. Ralf Brandstätter, jusqu’à présent COO de VW, dirigera en effet la marque principale du groupe à compter de cette date. Le président du comité du groupe VW, Herbert Diess, qui assumait jusqu’à présent à lui seul la responsabilité des deux fonctions, se concentrera alors sur ses missions de patron du groupe.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires