Ces voitures sont particulièrement écologiques

4 mars 2020 upsa-agvs.ch – L’Association transports et environnement (ATE) évalue les modèles les plus écologiques avec son Écomobiliste. Publié chaque année, le classement constitue un excellent outil pour les garagistes, surtout lorsqu’il s’agit d’aborder des acheteurs de voitures soucieux de l’environnement.​



abi/pd. Les 25 modèles qui se sont hissés dans l’Écomobiliste 2020 sont tous équipés d’une propulsion électrique, d’un moteur au gaz ou d’un système hybride (léger). En revanche, les voitures fonctionnant uniquement à l’essence ou au diesel n’avaient aucune chance de se classer parmi les meilleures. 

Dans la catégorie des voitures électriques, la Hyundai Ioniq, la BMW i3 et la Mitsubishi i-MiEV se partagent la première place, comme l’indique l’ATE. «Ces voitures sont très éco-efficientes et silencieuses. Leur batterie est dimensionnée de telle sorte que leur fabrication ne provoque pas de dégâts environnementaux disproportionnés.» La VW e-Golf, la Mini Cooper SE ou la Skoda Citigo-e iV les talonnent.

Concernant les voitures de tourisme équipées d’un moteur à combustion, les sept meilleurs modèles disposent d’un système de propulsion fonctionnant au gaz naturel. Ce sont surtout les marques SEAT et VW qui tiennent le haut du pavé ici. Elles sont suivies des voitures dotées d’une propulsion hybride, telles que la Prius et la Corolla de Toyota, ou équipées d’un système hybride léger, telles que la Mazda 2.

 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant


 

L’Écomobiliste de l’ATE évalue les véhicules à l’aune de critères écologiques. Elle tient compte des émissions de CO2 et du bruit. Sur les voitures munies d’un moteur thermique, les polluants atmosphériques s’ajoutent à la liste des critères alors que les dégâts environnementaux dus à la fabrication des batteries sont pris en compte pour les voitures électriques. La pondération la plus élevée est affectée à la contribution au réchauffement climatique du fait des émissions de CO2. L’ATE n’a aucun doute: «Pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C, les transports doivent adopter des carburants non fossiles. Un tel basculement est actuellement possible avec des voitures roulant au biogaz ou avec des véhicules électriques.» 

L’Institut für Energie- und Umweltforschung (IFEU) de Heidelberg a développé le système d’évaluation de l’Écomobiliste.

Voici la base de données en ligne contenant les informations d’environ 1000 modèles neufs de voitures de tourisme ainsi que leur notation écologique.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires