Les constructeurs automobiles n’anticipent aucune pénurie

22 août 2019 upsa-agvs.ch – Le 1er septembre commencera la deuxième étape de l’entrée en vigueur du test de consommation WLTP. Selon les constructeurs, cela devrait mieux se passer cette fois-ci. Presque tous les modèles devraient rester disponibles.


BMW a déjà toutes les réceptions par type.

abi. Lorsque WLTP a été introduit l’année dernière, le nouveau cycle d’essais a suscité la colère des autorités et des constructeurs, qui en avaient tous sous-estimé les répercussions. Les essais, par exemple, s’étaient révélés nettement plus longs et plus complexes. Les bancs d’essai se sont transformés en véritables goulots d’étranglement et les autorités n’ont pas été en mesure d’assumer la charge de travail supplémentaire. En bref : les procédures de réception par type ont nécessité bien plus de temps que prévu, ce qui a entraîné des pénuries. Des douzaines de modèles n’étaient plus disponibles pendant plusieurs mois. 

Voici un exemple pour illustrer les difficultés connues en 2018 : VW a provisoirement stationné des milliers de voitures neuves à l’aéroport de Berlin, qui s’est au final transformé en grand parking. Le groupe a estimé ses coûts liés au test WLTP à près d’un milliard d’euros.

Les constructeurs lèvent l’alerte​

Tout devrait aller mieux lorsque la prochaine étape du test WLTP entrera en vigueur le 1er septembre. Pour l’industrie automobile, la 1re partie du WLTP était « une étape cruciale, un pas en terre inconnue », a expliqué mercredi Udo Rügheimer, porte-parole d’Audi, à l’agence de presse DPA. Selon lui, la 2e partie sera complètement différente. 

Daimler affirme qu’aux 700 pages d’ordonnances déjà disponibles viendront s’ajouter 300 pages supplémentaires. « La plupart des modifications sont des corrections, des clarifications ou des optimisations », explique l’association de l’industrie automobile allemande (VDA).  Ainsi, les critères d’essai sont encore plus stricts et les exigences en matière de documentation sont étendues. Les points de passage et les courbes ont aussi été modifiés. 

BMW est prêt, ...
Comme l’explique Martin Tholund, porte-parole de BMW, quelques points ont été ajustés et tout est déjà achevé. « Nous disposons de toutes les réceptions par type », déclare-t-il à DPA.

... tout comme Audi
Audi aussi se sent prêt. Selon le constructeur, les changements étaient beaucoup moins importants qu’en 2018, et il dispose désormais d’un tiers de capacités supplémentaires. Le nombre de variantes en termes de moteur et de transmission a été réduit d’un tiers à quelque 170. De plus, tous les véhicules ne devraient pas monter sur le banc d’essai, car bon nombre d’entre eux répondent déjà aux nouvelles exigences depuis l’introduction du nouveau test en 2018, et ainsi, les réceptions ont déjà pu être établies. Et Udo Rügheimer d’ajouter : « Presque toutes les variantes d’Audi sont déjà homologuées. » Le reste devrait suivre dans quelques semaines.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires